Notre histoire

Les débuts
En 1944, Saint-Lô, chef-lieu du département de la Manche, était le théâtre des combats du débarquement. Au cours de ces combats, la ville fut presque complètement détruite. Les habitants de la ville ont beaucoup souffert de l´occupation et des bombardements de l´été 1944, et parmi eux la famille de Lucien Braley, membre de la paroisse protestante de cette ville.

Au culte, Lucien Braley rencontra Fritz Jötten, un militaire allemand stationné à St-Lô. Fritz Jötten faisait partie de la « Bekennende Kirche » (La partie de l´église protestante allemande qui s´était opposée au régime nazi).

Capture d’écran 2015-03-30 à 12.34.40

Lucien Braley / Fritz Jötten

Comme Fritz Jötten voulait se réunir avec ses camarades une fois par semaine pour lire la bible et pour prier, Lucien Braley lui offrit une pièce dans sa maison. La foi commune créa entre les deux hommes une amitié profonde. Dans les bombardements du débarquement, la maison de la famille Braley à St-Lô fut complètement détruite. La famille Braley s’installa alors à Coutainville, une petite plage sur la côte ouest du Cotentin.

Le temple protestant et les débuts du CORE
A Coutainville, Lucien Braley s´est beaucoup engagé dans la très petite communauté protestante locale. Son but, la construction d´une petite chapelle pour la paroisse, excédait les moyens de la paroisse. Parmi les donateurs potentiels, il contacta son ami Fritz Jötten. Celui-ci était devenu conseiller presbytéral dans sa paroisse de Mülheim. Fritz Jötten essaya de trouver d´autres donateurs dans sa ville, dont M. Luhr, pasteur à Mülheim-Saarn.

Ewald Luhr
Ewald Luhr Lucien Braley trouva suffisamment de moyens pour la chapelle, et lors de l´inauguration en 1962, M. Braley et M. Luhr se sont rencontrés à Coutainville. Liés par le souvenir de la guerre dont les deux hommes avaient été les témoins, ils ont eu l´idée d´organiser des camps de jeunes venant de France et d´Allemagne. Ceci marque le début de l´histoire du CORE.

Les premiers camps de jeunes à Coutainville
La commune d´Agon-Coutainville offrit au CORE un terrain, et en 1964, le premier camp de jeunes était organisé à Coutainville. Ce premier camp a eu lieu dans un cadre très sommaire: les jeunes étaient hébergés sous des tentes; il n´y avait ni cuisine ni installation sanitaire.
Le camp de 1965
Le camp de 1965 Pourtant, les rencontres ont marqué les participants à tel point que nombre d´entre eux sont aujourd´hui membres de notre association.

La construction des bâtiments
Grâce à de nombreux donateurs, dès 1965, pendant le deuxième camp, on acheva la première construction: il s´agissait d´une cuisine et d´installations sanitaires, mais toujours pas de chambres.
On commence à construire
On commence à construire D´autres constructions sont devenues possibles au cours des années suivantes:

  • 1967 « Ancienne Maison » (Les Huguenans) terminée avec les premières chambres et une salle de réunions
  • 1975 « Les Glinettes » avec des chambre supplémentaires
  • 1980 « Le Ronquet » avec d´autres chambres et une deuxième salle
  • 1991 Notre nouvelle cuisine qui relie les bâtiments jusque-là isolés avec cinq chambres supplémentaires au premier étage

Ces constructions ont été possibles grâce à de nombreux donateurs, mais aussi grâce à l´engagement individuel de beaucoup de personnes qui ont effectué des constructions au Centre et ont remis certaines installations en état en sacrifiant une partie de leurs vacances.

Le CORE aujourd´hui
Le Centre de Coutainville dispose aujourd´hui d´une capacité d´accueil de 50 lits et de deux grandes salles de réunions. Il est géré par l´Association CORE (une Association de la loi de 1901) qui a pour objet d´assurer son fonctionnement et la pérennité du projet. Le CORE a toujours trouvé des personnes qui l´ont aidé à remplir sa mission.