Cela s’est passé au CORE

1-10 Septembre 2015: Echange Quatre Nation au centre YMCA Le CORE réunissant YMCA Southend On Sea, YMCA Setubal, YMCA Thessaloniki, autour du Développement Durable en Milieu Marin

Nous avons vécu une rencontre de jeunes venant du Portugal,  de la Grèce,  de l’Angleterre et de la France qui, pendant 10 jours, se sont questionnés, grâce aux activités proposées atour de la thématique du développement durable en milieu marin, sur l’importance qu’ils portent à la protection de leur environnement

Notre association Le CORE est par sa localisation géographique et économique, mais aussi à travers ses valeurs de la réconciliation entre les peuples et avec la nature, particulièrement attentive aux questions liées à la protection de l’environnement.

De plus, le réchauffement climatique a été en 2015 au cœur des préoccupations avec la tenue en décembre dernier à Paris de la conférence internationale sur le climat (COP 21).

Ainsi nous avons réuni 34 jeunes, âgés entre 17 et 28 ans à Agon-Coutainville, petite ville côtière de Basse-Normandie. Ils étaient encadrés par 4 animateurs expérimentés dans des rencontres interculturelles, mais aussi dans le domaine de l’environnement.
Notre objectif était de  sensibiliser ces jeunes  venant des milieux divers à l’importance de la protection de l’environnement,  et de leur permettre à découvrir  et à développer « les bonnes habitudes » en faveur du développement durable.

A travers des rencontres avec des associations, exploitants maritimes, chercheurs, gérants des ressources maritimes,  et de politiques, les jeunes se sont entraînés à la prise de parole, ont pu apprendre et échanger avec des spécialistes. Ils ont aussi pu s’exprimer à travers une lettre écrite à l’adresse du président de la COP21 et à travers une chanson composée par eux même exprimant leurs craintes et espoirs, présentée lors de la réception de politiques et de la presse au CORE. Ils se sont engagés dans la vie de la commune en nettoyant une plage. Lors des temps de réflexions dans des groupes internationaux ils ont pu prendre conscience de leur propre point de vue, et grâce à l’échange  avec les autres, ils ont décidé  de devenir plus actifs en faveur de leur environnement quotidien et de sensibiliser à leur tour les gens qui vivent autour d’eux.

La vie de tous les jours, que les jeunes ont organisés en autonomie, et les activités proposées leur permettant de faire rapidement connaissance, leur ont permis un apprentissage interculturel qui les a profondément marqué par la richesse trouvée dans la différence,  par l’amitié vécue lors de ces 10 jours et aussi par l’expérience positive d’avoir réussi à surmonter certaines limites personnelles.

1-10 juin 2014: Séjour Trois Nations au centre YMCA Le CORE dans le cadre de la commémoration des 70 ans du Débarquement

 Une trentaine de jeunes Allemands, Anglais et Français se sont retrouvés du 1er au 10 juin sur le thème du « Théâtre au service de la paix ».
Un séjour riche en émotions avec la visite du Mémorial de Caen, des cimetières militaires anglais et allemands, et surtout la rencontre de vétérans et de Jacques Braley qui, après nous avoir chaleureusement accueillis, nous a consacré une matinée au cours de laquelle nous avons échangé sur divers sujets. Toujours avec autant de passion et de générosité, Jacques, fils de Lucien Braley, le fondateur du CORE, nous a raconté comment son père, alors résistant dans la France occupée, s’était lié d’amitié avec un sous-officier allemand, opposant au nazisme. Jacques a parlé avec beaucoup d’émotions? du serment qui a lié les deux hommes : si jamais ils s’en sortaient vivants, ils œuvreraient à la réconciliation franco-allemande.

Nous étions alors encore plus heureux et fiers d’être à cet endroit. Quant à la question de son ressenti quand il prit connaissance des activités de son père, Jacques Braley répondra avec vigueur « De la fierté ! ». Il rajoutera également : « S’il y a quelque chose que j’ai appris de mon père c’est bien de ne pas avoir la haine de tout un peuple ».

Avec bonne volonté et une extrême cohésion, les participants se sont alors impliqués énormément dans les derniers préparatifs de l’organisation du concert A’Core Parfait, un concert en lui-même très particulier avec une nourriture totalement bio et un prix libre mettant en avant l’importance accordée à l’accès à la culture pour tous.

L’Europe fut également à l’honneur avec des échanges cordiaux avec des gens de la région à la rencontre desquels nous sommes allés, sur le marché, dans les rues d’Agon-Coutainville. Nous leur posions une question : « Avez-vous l’occasion de rencontrer vos voisins européens ? ». Toutes sortes de messages aussi nombreux que diversifiés ont été collés sur nos petites affiches accrochées à un fil et exposées le soir du concert.

Une expérience unique et inoubliable semble être le sentiment unanime de tout le groupe.

Yacine Berbar, volontaire Service Civique à l’Alliance Nationale

Le concert de la réconciliation
A’Core Parfait a rassemblé près de 500 personnes, de toutes générations, sur le site du centre international de séjour YMCA Le CORE à Agon-Coutainville, avec à l’affiche des groupes venus de France et d’Allemagne.

L’événement a bénéficié du soutien de l’OFAJ et du Conseil Régional de Basse-Normandie qui lui a attribué le Label 70ème anniversaire du Débarquement.

Jacques Braley, président du CORE, était âgé de 14 ans lors du Débarquement et a tenu un journal. Il a été très sollicité par les médias pour apporter son témoignage.

Echange franco-anglais au CORE 15-24 juin 2012
Sept jeunes Français, de la Mission Locale de Taverny, et neuf jeunes Anglais du centre YMCA de Southend on Sea-Essex, se sont rencontrés au CORE du 15 au 24 juin 2012 dans le cadre d’un échange « Jeunesse en action».

Cette rencontre faisait suite à celle organisée en juillet de l’année dernière avec les mêmes partenaires sur le thème de la réconciliation, rencontre qui avait obtenu un vif succès.

Le thème choisi pour l’échange de cette année était « la musique au service de la réconciliation ». Pour illustrer l’importance à ce sujet de la musique et du chant, les jeunes ont imaginé, en forme de conclusion de leurs travaux, une chanson (chantée dans les deux langues) dont les paroles se réfèrent au nécessaire travail de mémoire et à la réconciliation entre les peuples.

IMG_0383